lunes, 10 de mayo de 2010

Ventanas-I

6 comentarios:

Jean dijo...

J'aime beaucoup ces vieilles pierres !
Votre lumière un peu triste accentue son coté nostalgique .

Xavi dijo...

Hola Carme,
Cada dia em sorprens amb alguna cosa nova.
A mi també m'agrada cada dia més el teu bloc.
Salutacions.

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS dijo...

Quelle partie se joue donc sur cette fenêtre damier? Pourquoi tous ces carreaux manquants et quel regard les transperce encore de l'intérieur ? La vie est encore là, biens sûr, mais on sent le poids du passé, un certain abandon, un manque de moyens ou tout simplement, une page qui s'est tournée sans trouver de lecteur pour la suite de l'histoire..

Ce que l'on peut voyager dans une photo !

Bonne soirée,
Roger

Carme García Lores dijo...

Roger,
Une fenêtre que l'histoire d'un peuple. Un passé rural, pauvre et dur pour les personnes. Le temps commence à améliorer la route des paysans et le cristal arrive ... mais les enfants partent pour les villes ... l'abandon arrive, tombe le temps sur les verres ... il n'y a pas de gens qui les remettent.
Mais une assurance que les nouveaux regards, et les personnes qui reviennent de la ville de nouveau au peuple pourront recommencer à récupérer la village de pierre et de cristal.
Il m'enchante ton blog et tes jardins de pierre et de compositions florales.
Des saluts

Fernando Santos (Chana) dijo...

Olá Carme, bela fotografia de marcas do passado...Espectaculoar....
Um abraço

Tono dijo...

Preciosa imagen y excelente blog ... desde ahora te seguimos

Un saludo